Nouveau Sommet Afrique-France

Interview Nerima Wako-Ojiwa : “La France est l’un des premiers pays qui a osé avoir des conversations difficiles, sur les traumatismes passés et son histoire commune avec l’Afrique.”

Partagez l'actualité

Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur email

“La France est l’un des premiers pays qui a osé avoir des conversations difficiles, sur les traumatismes passés et son histoire commune avec l’Afrique.”

“Je suis la fondatrice de Siasa Place, une ONG destinée à l’inclusion des jeunes dans la scène politique kényane.

Siasa Place est une organisation que nous avons créée en 2015 et qui vise à inclure les jeunes dans le processus politique. Nous encourageons la participation aux élections, éduquons notre communauté sur ses droits et sur la constitution et demandons des comptes aux dirigeants.

À chaque élection, il y a beaucoup de violences et les jeunes ont tendance à être utilisés par les politiciens et soudoyés pour suivre des mouvements. C’est pourquoi j'ai décidé de lancer cette initiative avec un groupe d’amis, tous âgés de moins de 30 ans.

Je suis curieuse d’en savoir plus sur la jeunesse politique française et sur les processus dont nous pouvons nous inspirer.

Je veux être capable de rassembler les connaissances et les expériences de nos différents espaces européens et africains, afin de créer des modèles positifs pour nos jeunes. Au cours de mon expérience parmi les Obama Leaders, j’ai été surprise par la générosité des organisateurs. C’est quelque chose que nous devons encore apprendre aux dirigeants africains, à prendre ce dont ils ont besoin, et non pas tout ce qu’ils peuvent prendre, soit la mentalité du “il y en a assez

La relation entre la France et les pays africains a changé, et les échanges sont devenus plus honnêtes. Avant, cela ressemblait à un spectacle.

Je pense que la France a été forcée de se remettre en question, du fait de l’augmentation de l’influence d’autres puissances étrangères en Afrique. Afin de rester un acteur important sur le continent, la France doit aborder les frustrations et trouver des solutions. Les réseaux sociaux ont également changé ce que nous savons des autres pays et nous permettent d’avoir une vision plus honnête les uns des autres.”

NERIMA WAKO-OJIWA
KENYA

Suivez l’actualité du Nouveau Sommet Afrique France sur nos réseaux sociaux. #AfricaFranceRemix

 

Copyright (c) : Calvin Onyango Ochieng    

Plus d'articles du Nouveau Sommet

Recevez les dernières actualités sur le Nouveau Sommet Afrique-France

Inscrivez-vous à la newsletter
Aller au contenu principal