Nouveau Sommet Afrique-France

Interview Naïl Ver-Ndoye : “La France va devoir s’adapter et multiplier les partenariats. Je suis fier de pouvoir y contribuer en tant que professeur…”

Partagez l'actualité

Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur email

Je suis Naïl Ver-Ndoye, avec mon éducation en France, un fort attachement au Sénégal, ma connaissance de la culture de ces deux pays et un fort sentiment d’appartenance à la banlieue française.

"J’ai étudié l’histoire pendant cinq ans à l’Université Paris Nanterre , où j’ai notamment travaillé aux archives de Dakar sur les programmes scolaires durant la colonisation.

Je suis de nationalité française, d’origine sénégalaise.

Quand j’étais plus jeune, j’ai été en recherche d’identité. Mais je pense que c’est la même chose pour tout le monde, peu importe les origines. J’ai arrêté de me poser toutes ces questions : je suis Naïl, avec mon éducation en France, un fort attachement au Sénégal, ma connaissance de la culture sénégalaise et un fort sentiment d’appartenance à la banlieue française.

Je suis tombé régulièrement sur des œuvres représentant des Noirs qui ont naturellement suscité plus de curiosité. Pourtant, je ne trouvais que peu d’informations sur la représentation des noirs dans la peinture.

Notre livre Noir entre peinture et histoire traite de la représentation des Noirs dans la peinture européenne de la Renaissance jusqu’au milieu du 20e siècle. Le livre est co-écrit avec Grégoire Fauconnier, que j’ai connu à la faculté d’histoire. Il a rencontré un fort écho : en trois mois, nous avons épuisé le stock et il a dû être réimprimé.”

La France va devoir s’adapter et multiplier les partenariats. Je suis fier de pouvoir y contribuer en tant que prof, issu de banlieue.

Il y a une volonté de changement dans la relation entre la France et les pays africains ; il y a l’ambition  de faire d’une nouvelle manière. On parle de mutabilité du service public, et la diplomatie doit également être en mutation en s’adaptant au temps et au changement. Par les conflits sociaux-cognitifs dans les métiers de la diplomatie, c’est-à-dire en confrontant les idées, je pense qu’on peut arriver à des solutions innovantes dans les relations entre la France et les pays africains.”

Naïl Ver-Ndoye
France - Sénégal

Suivez l’actualité du Nouveau Sommet Afrique France sur nos réseaux sociaux. #AfricaFranceRemix

 

Plus d'articles du Nouveau Sommet

Recevez les dernières actualités sur le Nouveau Sommet Afrique-France

Inscrivez-vous à la newsletter
Aller au contenu principal