Nouveau Sommet Afrique-France

Interview Didacienne Nibagwire : “Je veux contribuer à mon niveau à la collaboration culturelle entre le Rwanda et la France”

Partagez l'actualité

Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur email

“Je veux contribuer à mon niveau à la collaboration culturelle entre le Rwanda et la France, en solidifiant les réseaux existants et en continuant d’apprendre par les échanges.”

“Je suis productrice de cinéma, comédienne et cofondatrice de l’Espace. Il existe beaucoup de collaborations entre des compagnies de théâtre françaises et rwandaises qui ont toujours été indépendantes des relations diplomatiques. Même lorsque l’Institut français du Rwanda ne disposait pas d’un espace dédié, il était un partenaire important des artistes au Rwanda.

L’Institut français du Rwanda (IFR) vient d’ouvrir son Centre culturel francophone du Rwanda. Lorsque l’IFR n’avait pas un espace dédié, nous accueillions à Ishyo Arts Center les concerts et les artistes qui étaient invités par la France. L’IFR a toujours régulièrement invité des personnalités de la scène culturelle française qui ont des expertises qui ne sont pas présentes au Rwanda. Récemment, nous avons collaboré sur la création de gradins pour l’Espace, avec la venue d’un expert français financé par l’IFR. L’institut nous a également notamment soutenu pour l’avant-première de Petit Pays à Kigali.

Maintenant que l’Institut Français dispose de son centre culturel, je pense que la coopération culturelle va encore s'accroître. Nous attendons beaucoup de ce centre, car le Rwanda ne compte pas beaucoup de lieux de création et de spectacle. En parallèle, il faut que le continent africain mette en place un solide réseau de circulation des œuvres et des personnes.

J’ai voyagé dans d’autres pays africains, comme le Zimbabwe, la Côte-d’Ivoire, le Burundi, le Kenya ou le Maroc dans le cadre d’échanges culturels, de conférences ou de créations qui m’ont beaucoup apporté. Je trouve qu’on ne fait pas assez de projets entre les pays africains, notamment car on ne peut pas voyager facilement. Il faut que nous mettions en place un réseau de circulation durable pour faciliter les échanges. Au Rwanda, les citoyens de tous les pays peuvent obtenir un visa à l’arrivée. Je pense que c’est un bon exemple pour d’autres pays africains qui voudraient favoriser les échanges intra-continentaux.”

 

Didacienne Nibagwire
Rwanda

Suivez l’actualité du Nouveau Sommet Afrique France sur nos réseaux sociaux. #AfricaFranceRemix

 

Plus d'articles du Nouveau Sommet

Recevez les dernières actualités sur le Nouveau Sommet Afrique-France

Inscrivez-vous à la newsletter
Aller au contenu principal