Nouveau Sommet Afrique-France

Achille Mbembé remet sa contribution à Emmanuel Macron

Partagez l'actualité

Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur email

Relever ensemble les défis de demain

Par lettre du 8 février 2021, le président de la République française Emmanuel Macron souhaitait que le « Nouveau Sommet Afrique- France », prévu le 8 octobre 2021 à Montpellier, « marque une rupture radicale par rapport aux 27 Sommets précédents ». Il voulait, à ce propos, qu’il soit l’occasion d’un « dialogue direct et ouvert » sur les relations entre l’Afrique et la France, relations dont il s’agissait, à ses yeux, de « redéfinir ensemble les fondamentaux ».

L’objectif était par ailleurs que le Sommet serve de plateforme d’écoute, non seulement de la jeunesse du continent africain, de « ses perceptions, ses incompréhensions éventuelles », mais aussi des diasporas et de « notre jeunesse française qui manifeste le désir de s’impliquer dans la redéfinition des liens qui nous unissent avec le continent africain ». Le président de la République française confiait alors à Achille Mbembé, historien et politologue, « la mission de préparer cet échange en amont », par le biais d’un cycle de discussions dans douze pays africains et au sein de la diaspora africaine de France.

 

C’est le fruit de plus de 65 débats et rencontres qui ont eu lieu entre mars et juillet 2021 dans plusieurs pays d’Afrique et d’une dizaine de séquences qui se sont déroulées dans plusieurs villes de France, au sein de la diaspora qu’Achille Mbembé a regroupé dans un rapport remis au Président de la République, Emmanuel Macron, le mardi 5 octobre.

Plus d'articles du Nouveau Sommet

Recevez les dernières actualités sur le Nouveau Sommet Afrique-France

Inscrivez-vous à la newsletter
Aller au contenu principal